Mièvre et trop intime

Saynète de théâtre

p3240881

Avec Juliana Béjaud et David Malan.

Danseuses, danseurs :

Laurane Gréchez, Zoé Puchot, Roberto Steck-Ibarra, Gustavo Suarez, Léa Razes.

Texte de David Malan.

Durée : 30 minutes.

            Ici c’est la mise en scène de soi par la romance qui nous intéressera. Comment nous nous saisissons de la romance dans notre quotidien? Comment cela créée du rêve ou l’espoir d’amélioration? Comment nous nous complaisons dans des niaiseries qui nous coupent de la réalité? Comment s’empare-t-on de scénarios déjà écrits pour se raconter une histoire, une histoire que l’on écrit alors soi-même, que l’on invente à deux, une romance qui existe en même temps qu’on la rêve?

Voilà notre sujet : le petit cinéma intérieur de la romance, est-il niaiseux, chronophage et à brûler? Est-il obsolète et à réinventer? À valoriser, à critiquer ou à oublier?

JULIANA ET DAVID EN CANON :

Femmes essencialisées dans une idée de douceur, de care, d’oubli de soi, dans la bienveillance de l’autre.

JULIANA ET DAVID, EN CHŒUR :

L’amour romantique est maternel.

JULIANA ET DAVID EN CANON :

Et c’est nous qui aujourd’hui profitons de cette Histoire pour partie désolante, pour s’épanouir dans l’invention de romance toujours, toujours plus innovante et progressiste.

DAVID :

On en revient au « tas » problématique : Qu’est-ce que m’empêche l’amour à moi aujourd’hui?

JULIANA :

Moi c’est sûr sans l’amour j’aurais fait la révolution.

Inscrivez-vous à la newsletter